Les Aventures - Saison 1

Aller en bas

Les Aventures - Saison 1

Message par weedoug le Sam 7 Avr - 11:31

Dans lequel nos heros decouvre qu'un agent mysterieux, le Maitre du Feu, mene un complot contre leur famille, le Clan Otomo. Mais pour quoi ?
avatar
weedoug
Joueur
Joueur

Messages : 53
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Aventures - Saison 1

Message par weedoug le Sam 7 Avr - 11:34

Les Problemes Commencent

Résumé de l'épisode 1: où l'on découvre le nom de l'ennemi

Le Maître du Feu -- Qui est-il? Qu'est-il? -- a cherché à enlever le second fils du clan Otomo, afin de faire pression sur le clan pour soutenir le Shikken à la majorité de l'Empereur. Enlèvement raté! Voila :
1) un paysan est venu demandé de l'aide pour son village contre des bandits
2) en route, il y a un episode avec un seigneur locale, un phantom vengeur, et un collectioneur d'impots morts. Les heros resoluent le situation (avec un magnifique duel entre samourai, premier moment du gloire pour Kirito). Un lettre est trouvée, impliquant un certain 'Maitre du Feu'.
2) en arrivant au village, les heros sont empoisonné, endormi et attaché
3) le petit frere qui avait des doutes s'etait plutot eclipsé, donc revient les detacher
4) tout les villageois sont mort, apart un fille que les bandits avait laissé en vie par superstition (elle avait l'aire un peu zarbi, ils avait peur qu'elle revient en phantom mechant).
5) un fois liberé, elle resuscite tout les morts en zombies qui attaquent les bandits (la fille s'evanouit, epuisée). voila, un 3-way bataille.
6) la victoire! yay!
7) un fois rentrée, un lettre de chantage arrive (avec le presomption que le piege avait reussi). Ce n'est pas signé, mais c'est visiblement ecrit par ce meme Maitre du Feu.
avatar
weedoug
Joueur
Joueur

Messages : 53
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Aventures - Saison 1

Message par weedoug le Sam 7 Avr - 11:36

Aventures Humides

Infos Nationales

La situation économique et politique de la région se dégrade chaque jour un peu plus. L’Empereur a peu de pouvoir. Le Shogun, Hojo Kawabuko, encore jeune, ne peut s’imposer et le Régent, Takenaka Okawa, dispose de tous les leviers pour diriger l’ensemble des Provinces. Il se murmure même qu’il n’est pas prêt à voir le Shogun accéder aux plus hautes fonctions et qu’il tramerait quelques manigances pour conserver ses attributs.

Les routes sont moins sûres, puisque les patrouilles Shogunal sont réduites, et puisque les seigneurs locaux rassemblent leurs soldats contre un avenir incertain.

Dans le nord de l’île, le Shikken relance une guerre historique contre les tribus de Korobokurus (race de nain), ostensiblement un reaction a leur briganderie – mais les cyniques notent que cet effort national fait une bonne distraction pour le peuple, et que la plupart des forces envoyées appartient aux clans moins loyaux au Shikken.

En plus, la réquisition de matériel (bois) pour le navire a menacé la paix fragile avec le peuple esprit ‘Bambou’ au sein de la forêt de Waturi, rendant la vie difficile pour le seigneur Katsuhara Omitsu (a Renkyu, la ville principale de la region).

Et finalement, grand nouvel, le mariage du Shogun avec une fille Yamashita (Clan qui soutien la famille du régent ou ‘Shikken’) est annoncé pour le mois suivant. C’est un vrai bouleversement politique – si un fils et née du cette union avant le 18eme anniversaire du Shogun, il est probable que ce ci (le fils) serait nommé Shogun, que Kawabuko serait mis a la retrait, et que le Shikken resterait en pouvoir pour une génération de plus. Le mariage a étés organisé du façon précipité, mais a était repoussé a cause d’une bref maladie de la marie.

Les Aventures Otomo

De retour à Oshirotaka, ville du clan Otomo, nous apprenons que la vente de la soie est perturbée par l’attaque des navires marchands, rendant le commerce avec les îles, indispensable pour l’économie de la province, impossible.

L’aîné Otomo Watanabe vient alors mandater son frère, le jeune Samuraï Kirito, pour enquêter sur les événements qui ont lieu à la capitale régionale, Jitogawa, au sujet de ces attaques de navires commerciaux.

Jitogawa est distant d’Oshirotaka d’une semaine de marche. Le groupe, auquel se sont adjoints Shiro (rescapée du village de Kazan), Sayda (une rodeuse venant nous vendre ses peaux et engagée pour l’occasion) et Yukai (un moine pratiquant un art martial plus délicat que le mien), se met en route immédiatement.

Le premier fait notable, c’est la découverte le deuxième jour, accroché à une branche sur le bord du chemin, d’un pendentif en forme de plume de corbeau. Kirito, en tant que chef du groupe et plus haut représentant du pouvoir, le conserve. Plus loin nous rencontrons un vieil homme voulant traverser la rivière au niveau d’un gué. A nos questions, il nous répond que plus loin le pont est effondré et que seul cet endroit permet de continuer le trajet. Tadashi et moi-même doutons de cette affirmation et continuons pour vérifier les dires du vieillard. Mais Kirito propose son aide à cet homme et le porte sur ses épaules quand ils sont tous les cinq attaqués par un homme tortue sorti de l’eau, un ‘Kappa’. Le combat est bref et le groupe découvre, cachés en limite de rivière, trois belles perles et un fourreau de katana.

Le vieillard est en fait un maître d’armes Tengu qui remercie chaleureusement Kirito : il lui avait en quelque sorte tendu un piège pour tester son courage et sa bonté. Le pont était en excellent état !

A Keisha, le soir, je surprends une vieille prendre à part Tadashi pour lui murmurer des secrets à l’oreille… Et l’on apprend qu’un homme faisant étape à Keisha, se rendant à la capitale, détient des informations qu’il envisage de fournir a son maitre, notre ennemi (le responsable de la piège échouée au village de Kazan). C’est aussi l’ennemi de la vieille : elle aimerait que l’homme a Keisha disparaisse pour pas que les méchants sache qu’elle est au courant de l’existence de leur group.

Décision est prise de faire disparaître ce messager. L’opération est menée pendant la nuit et est un succès : Tadashi accomplit les basses œuvres et nous récupérons quelques pièces, parmi lequel un étrange pièce avec, sur le face, un paon.

L’on apprend aussi de cette femme âgée qu’un  « vieil ennemi travaille maintenant pour un nouvel ennemi… »

Le voyage se poursuit le lendemain, sans encombre. Le jour suivant, en fin de journée, nous surprenons, près d’un feu de camp, les cris d’une femme en détresse. Attaquée par quatre goules, des ‘Tigbanua Busos’, que nous finissons, non sans mal, par éliminer, elle nous révèle que ces monstres sont en fait ses propres compagnons qui ont été touchés par d’autres morts-vivants de la même espèce. La maladie s’est alors répandue dans leurs veines et ce soir ils n’ont pu résister à la transformation pour s’attaquer à leur infortunée camarade. Lame Dansante, que nous venons de sauver, décide de nous accompagner jusqu'à la capitale.

Certains d’entre nous se regardent alors, espérant n’avoir pas contracté la même malédiction… Tadashi propose d’attacher les blessé, au cas où, mais seulement Lame Dansante se porte volontaire, disent que s’il veut essayer son nœud sur elle, elle n’est pas contre l’idée...

A Hashinomashi, dernière étape avant Jitogawa, nous faisons étape pour trouver un shaman ou un shugenja qui pourrait nous donner des informations sur les objets trouvés au cours de notre périple. Le fourreau de katana est apparemment magique, rendant une lame surnaturellement tranchant.

Le voyage se poursuit sans difficultés jusqu’à la capitale.

Notre premier objectif est d’obtenir un maximum d’informations sur le port, ses activités, les allées et venues, l’ambiance, l’organisation. Nous profitons aussi des services offerts dans une si grande ville pour soigner tous les compagnons qui en ont besoin.

Tandis que Kirito cherche à découvrir ce que vaut le fourreau de katana retrouvé quelques jours plus tôt dans la rivière, le reste du groupe enquête au port et alentour. Il en ressort que seuls les bâteaux du clan Otomo seraient victimes des naufrageurs, en particulier ceux en partance pour Tudaï, qui disparaissent dans la baie. A la capitainerie, on soupçonne bien entendu des pirates mais on évoque aussi des géants, qui sait ? Evidemment des débris ont été retrouvés mais aucune autre trace, ni aucun survivant.

La première soirée passée à Jitogawa sera décisive. Le groupe se sépare et obtient de nombreuses informations. Ainsi un rôdeur rencontré dans un bar nous révèle, contre un peu d’argent, que ce ne sont que les navires transportant de la soie qui sont attaqués et qu’il ne s’agit pas seulement des navires de notre clan. Si une première idée émise par certains consistait à affréter un leurre pour combattre le danger frontalement, elle est vite abandonnée sur le conseil d’un maître wu jen dont Shiro a fait la connaissance.

Nous apprenons également du Capitaine Lung (un contrebandier des Lunes Vides) que la guilde de « l’oreille tranchée », mes anciens ennemis, responsables du meurtre de mon cher Sensei, a été recruté par une organisation plus puissante et beaucoup plus discrète et mystérieuse. Voici le « vieil ennemi qui travaille maintenant pour un nouvel » dont parlait la dame mystérieuse à Keisha. Le plupart des anciens « oreille tranchée » ont disparu, se sont dispersés pour d'autres missions, mais pas tous ! Nous sommes enfin mis sur la piste d’un groupe de deux hommes et une femme, adeptes du jeu et des plaisirs de la chair, derniers membres probables de ce gang en ville. Après qu’ils ont profité des services offerts dans des établissements peu recommandables, nous les suivons en pleine nuit, qui se dirigent vers le port et embarquent au large à bord d’une toute petite barque. Leur cap est à l’ouest où une île, rocher tout en hauteur, au large de la baie, semble leur servir de repaire. Ils y accostent.

Lorsque nous amarrons à notre tour notre esquif au pied du rocher, nous remarquons qu’un escalier y est taillé. Nous l’empruntons et malgré les pièges dissimulés dans les marches, nous parvenons à une salle où nous retrouvons les brigands, qui nous attendaient. Le combat s’engage immédiatement. Guerriers contre guerriers, wu-jen contre wu-jen. Tous les coups sont permis et l’on découvre finalement que le chef du clan est une espèce de vampire. Qui ne nous résiste cependant pas !

Un autre escalier nous mène au sommet de l’île où un autel occupe la place. Sur cet autel sont disposés des bougies et de la soie… La déduction est rapide : il s’agissait pour les naufrageurs, leur wu-jen en tête, d’envoûter un monstre marin dans le but de l’envoyer couler les navires exhalant l’odeur de la soie. Mais au profit de qui ? Deux choses sont maintenant sûres : notre clan était ciblé par cet acte et nous ne disposons d'aucune indication nous permettant de penser que le seigneur de Jitogawa, Takenaka Motofune (du clan du Shikken), faisait quelque chose pour l’arrêter.

Tadashi, toujours rapide pour retourner les problèmes à son avantage, échange tout de suite la soie sur l’autel contre quelques armes, avec l’idée de faire couler le navire du clan Takenaka qui doit partir le lendemain avec une énorme cargaison d’armes pour ces soldats. Le tache réussie, nous détruisons l’autel avant de partir le lendemain.

De retour au port, Lame Dansante, qui nous avait accompagnés, est attendue par une poignée d’hommes. Comme si une force irrépressible la poussait, elle nous quitte pour les rejoindre, sans un regard en arrière. Qui est-elle ?
avatar
weedoug
Joueur
Joueur

Messages : 53
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Aventures - Saison 1

Message par weedoug le Sam 7 Avr - 11:38

4 Funérailles et un Mariage

Plusieurs saisons sont déjà passées depuis le mariage du Shogun à Gifu. Mais il n’est pas vain de narrer les événements qui s’y déroulèrent.

Le clan Otomo, invité par le Shogun et accompagné d’Akinori, de Shiro et de Kaigen en plus de votre humble serviteur, Miwaru, se rend à la capitale par la mer, qui lui devient maintenant familière (avec l'assistance d'un certain Capitaine Lung, que nous avions rencontré dans nos précédentes aventures et qui ne paraît pas être un pirate-contrebandier étant désormais un marchand de soie tres respecté).
A Gifu, les retrouvailles entre les Otomo et leur père permettent d’apprendre que le Shogun va se marier avec une jeune fille du clan Yamashita, Zhinyhu (fille du Yamashita Kenji, daimyo du clan). Le clan Yamashita, celui-là même qui trahit le précédent shogun. Mais l’information la plus importante est celle de l’identité de la jeune fille, qui nous surprend tous et explique sans doute bien des choses : Yamashita Zhinyhu n’est autre que Lame Dansante et la future mariée ! Lame Dansante, celle-là même qui apprit à connaître fort bien Otomo Tadashi.

Dès le lendemain de notre arrivée, une chasse est organisée, avec lâcher de nombreuses créatures monstrueuses dans la campagne au nord-ouest de la cité (bakemonos et bien d'autres), en l’honneur des invités de marque du Shogun, dont nous faisons naturellement partie. Tous les honneurs seront conférés à celui qui chassera la créature le plus impressionnante. Peu avant la chasse, Akinori a une conversation avec l’homme chargé de relâcher les bakemonos. Il en ressort qu’une énorme bête est prévue et préparée spécialement pour le Shogun, afin qu'il puisse gagner les honneurs de la journée (sans, a priori, prendre de trop grands risques). Nous soupçonnons naturellement un guet-apens et nous devinons que s’il doit avoir lieu, ce sera vers un pont que nous localisons. Et c’est naturellement à cet endroit que nous décidons d’attendre le passage du Shogun.

Nous trouvons facilement la créature prévue : un ogre, à peine conscient après sa "préparation". Après une certaine attente, le Shogun franchit enfin le fameux pont. Celui-ci tombe alors, sa selle ayant été vraisemblablement sabotée. Nous nous ruons pour le défendre, mais à ce moment apparait une créature encore plus dangereuse, un fushiko-no-oni, élémental démoniaque de feu. Le combat est rapidement maîtrisé par notre clan, aidé par les soldats du Shogun.





Le corps d’un homme brûlé est ensuite découvert près de la rivière, à quelques mètres de l’embuscade. Est-ce celui qui a invoqué le démon du feu, victime de son propre sort ? Une odeur d’épices flotte dans l’air. La robe du cadavre porte le sceau Otomo, mais après investigations, il est évident que l’homme a été poignardé ! Et il ne nous échappe pas que le kimono ne porte aucune trace de sang ou de combat. Il est évident qu’il s’agit d’une mise en scène pour impliquer un membre de l’honorable clan Otomo. Akinori, qui peut parler avec les morts, tire du défunt une information clé : il a été assassiné par le maître du feu et ce n’est pas lui qui a invoqué le fushiko-no-oni.

Sur le chemin du retour, une question hante les esprits de tout le clan : quel lien existe-t-il entre le shikken et le maître du feu ?

Le soir même le mariage est célébré et fêté, et une place d'honneur à la table du Shogun nous est accordée. Tous les plats sont goûtés. Des danses sont organisées, de même qu’un combat de samuraïs au bokken – Kaigen emporte une victoire glorieuse contre le fils ainé des Yamashita, Hiro. Celui-ci se comporte néanmoins avec honneur, et il semble même avoir un rapprochement entre les deux combattants.

Parmi les convives, le shikken est présent, sa fille et mère du shogun (Hojo Haru), le père de la mariée (Yamashita Kenji) et le grand-père de l’Empereur.

Ce dernier a entendu parler du maître du feu. Il ferait partie d’une société secrète. Il nous prévient aussi de nous méfier du Paon Iridescent – ce nom nous rappelle le symbole trouvé sur les fausses pièces dans les poches de certains de nos ennemis récents. Nous découvrons à notre grande surprise que Yamashita Kenji et Hojo Haru, la mère du marié, sont très proches. Nous les surprendrons même par des moyens magiques au lit ensemble. Pour finir, les investigations de Tadashi révèlent qu'un membre du clan Hikeda, balafré d’une cicatrice à l’oeil droit, s'était dissimulé aux écuries la veille.

Beaucoup de questions au cours de ces noces. Et bien peu de réponses.

Dès le lendemain, nous nous mettons tous en quête de renseignements et d’informations sur le Paon Iridescent à Gifu. Au port, un homme balafré d'une cicatrice à l'oeil droit me met en alerte et je décide de le suivre seul. Mal me prend : je suis alors pris à parti par cet homme et deux de ses complices – à croire que j'ai marché droit dans un piège que l'on m'a tendu. Mais ma maîtrise des arts martiaux me rend le combat facile. Je parviens à en tuer deux et à en maîtriser un. Tous portent un tatouage de Nuage Sombre et appartiennent à l’école de la Mante. Je décide de ramener cet homme au Shogun. En route, je fais la rencontre d’un homme se présentant à moi comme appartenant au clan du Crabe Bleu. Il se dit à la recherche du balafré qui, d'après lui appartient au gang des Nuages Sombres, et non au Clan Hikeda.

Je retourne au port retrouver mes amis Otomo et les autres. Le groupe avait décidé en mon absence de trouver du myrrhe utilisé pour les sorts d’invocation. Les recherches d’Akinori nous amènent à un temple, où le prêtre nous apprend que leur myrrhe a été dérobé, certainement par un des gangs. D’autres investigations, en ville, nous apportent les éléments suivants : les Crabes Bleus appartiennent à un gang faisant commerce des plaisirs de la chair ; les Renards Verts sont des voyous de la pire espèce ; les Nuages Sombres sont de plus en plus actifs dans cité et font commerce du chantage ; ils seraient même protégés par un puissant sorcier.

Ce dernier gang nous intéresse au plus haut point, en raison de tous ces indices et de mes rencontres récentes. Ils sont installés dans un entrepôt. Armés de courage, de ruse et de magie, nous parvenons à pénétrer dans l’antre de ces voyous. De salle en salle, de combats en combats, nous découvrons une pièce du Paon Iridescent. Alors que nous pensons en avoir terminé, une dernière salle abrite une magicienne flanquée de squelettes geants. Les prouesses martiales de mes compagnons et la ruse de Tadashi ont raison de nos adversaires et la magicienne tuée se révèle n’être ni plus ni moins que le Maître du Feu.

Qu’en est-il cependant du Paon Iridescent ?
avatar
weedoug
Joueur
Joueur

Messages : 53
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Aventures - Saison 1

Message par weedoug le Sam 7 Avr - 11:39

Réflexions d'Akinori apres Le Mariage

Allongé sur sa natte, Akinori avait du mal à trouver le sommeil. La journée avait été intense en émotions. Il regardait ses nouveaux compagnons assoupis sous le pavillon de soie. Seul manquait Tadashi, sûrement en galante compagnie à cette heure tardive...

Mais Akinori, lui, ne trouvait pas le sommeil. Il se leva, saisit sa panoplie de barbare jetée dans un coin et la replia machinalement. Il saisit sa crinière ébouriffée et la coiffa en une queue de cheval soignée.

Il retourna sur sa natte et commença à disposer devant lui des petites plaques de bois taillée en feuilles de nénuphar.

Il plaça la première au centre : "Hojo Kawaburo, notre Shogun que je prenais pour le centre de toute l'affaire".

Il saisit une deuxièpe plaque et la plaça à droite de la première : "Le clan Otomo, soutien indéfectible du Shogun... Clan que je viens protéger à la demande de Kaijun".

Il plaça à droite une nouvelle plaque pour chaque membre et chaque soutien :
- "Otomo Kaigen, le protecteur inflexible,
- Kirito, tellement doué au katana qu'un maître est venu à lui,
- Tadashi, le volage de qui naît le désordre mais qui au combat n'hésite pas à risquer sa vie pour ses partenaires
- Miwaru et Shiro, dont les potentiels semblent élevés
- les clans Ikeda et Takegai, les deux autres soutiens du Shogun
- Corvus Corax, Capitaine Lung, Lame Dansante, Miso
- Moi même"

A l'opposé il déposa une autre plaque "Takenaka Okawa, le Shikken", suivie par d'autres "le clan Takenaka Sud et ses allliés : Matsushita, Sato, Yashima, Nakasendo, le mystérieux Maître du feu et le gang des oreilles coupées ".

Plus haut à gauche "Takenaka Sugawaro, le clan Takenaka Nord, ses alliés Tokushime, Akiyama, Mashikuni, Katsuhara" et les forces en présence : "les esprits du bambous de la forêt Waturi, les Korobokurus).

Plus haut au centre "Et maintenant Hojo Tadahiro, le shogun en exil avec ses clans fidèles, l'Empereur"

Il saisit des bouts de laine différents et commence à relier certaines plaque.
Rouge pour la rivalité, entre Otomo et Shikken, entre Shikken et Sugawaro
Bleu pour les alliances et vassalités
Rose pour les mariages et coucheries
Jaune pour les manigances (Shikken et Waturi, Shikken et Korobokurus, Maître du feu et Otomo, Oreilles coupées et Otomo, Maitre du feu et Ikeda, Maitre du feu et notre Shogun)

"Et maintenant les nouveaux entrants et les surprises"
Il déplaça la plaque de Lame Dansante pour la place sur cette de Jin Wu. Il ne put réprimer une moue en voyant la pile reliée par 2 fils roses à Tadashi et à notre Shogun. Il serra dans sa poche le sachet d'herbes acheté dans la soirée à Mémère Ginzai.

Il plaça Yamashita Jungo, qu'il relia à Kaigen avec un filet rose
Yamashita Kenji et Hojo Waru, réliant la dernière au premier par un nouveau brin rose, et Kenji à Tadajhiro par un brin rouge

"Nous étions naïf de croire cette trame plate comme une feuille de mûrier. Des joueurs évoluaient dans l'ombre"

Il coupa le fil reliant le Maître du feu et les oreilles tranchées au Shikken et les relia à une nouvelle plaque : "Le Paon iridescent" . Il prit une baguette et suréleva le Maître du Feu, la Paon et les oreilles tranchées.

Il plaça de la même manière en hauteur Honda Gobidamu et le relia d'un fil rouge au Paon.
Hésitant, il suréleva aussi Corvus Corax, Miso, feu le sensei de Miwaru, le Maître de la Mante.

Le Paon cherche à entretenir le Chaos (tuer le Shogun aurait été un coup de maître)... mais dans quel but?

Il éprouva la solidité de la maquette : les points de tension étaient bien ceux pressentis : les Korobokurus, le peuple des esprits du bambou, les fils autour de Hojo Waru, de Shin Ju...

Et le Shikken, insconscient de ce qui se passait, continuerait ses intrigues pour consolider son pouvoir.

"Les autres ont de la chance de dormir... ou de prendre du bon temps. Nous avons remporté une victoire bien insignifiante au vu de ce qui nous attend..."

Mais c'était là le résumé de la vie d'Akinori. S'il avait été romantique comme Grand Mère, il aurait vu dans sa naissance un signe du Destin. Quand un être prend son premier souffle et que sa mère et son père, au même moment rendent leur dernier, alors que des lieues les séparent, ce ne peut être une coincidence. Akinori, lui, était pragmatique. Il voyait que son père, Ushi, avait quitté sa femme sur le point d'accoucher pour aller guerroyer aux côtés des Otomo, honneur oblige. Il voyait que ce père, de l'âge de sa grand mère, avait engrossé une fille d'à peine 14 ans. Où est l'honneur ? C'est lui qui a subi pendant son enfance la moquerie des enfants de son âge, tant il était souffreteux et feu ses parents si mal appairés.

Mais tant de choses ont changé : alors que ces gamins allaient devenir apprentis et choisir un métier, lui faisait désormais 2 têtes de plus qu'eux et il avait déjà tué plusieurs hommes. Ils ne le renconnaîtraient plus s'il revenait au village...

De toute manière le chemin allait être encore long avant de pouvoir revenir au village... Et Son Tzu s'était fait un plaisir de lui rappeler que sans lui il ne pouvait pas grand chose... Son message était clairement passé : privé de sa force, il avait failli mourir sous les coups de 2 truands. Heureusement que Shiro était intervenue.

Et ce caprice de l'esprit avait failli coûter cher : Akinori n'avait pas été là pour soigner ses compagnons en proie avec de terribles ennemis.

Il devrait régler ce problème à l'avenir car sa mission ne tolérerait aucun échec : protéger le clan Otomo
avatar
weedoug
Joueur
Joueur

Messages : 53
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Aventures - Saison 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum