North Island (Cthulhu) Résumé de la première partie ! :)

Aller en bas

North Island (Cthulhu) Résumé de la première partie ! :)

Message par Mafgam le Mer 11 Avr - 23:01

Boston 192x ?, d’après le journal incomplet de Peter Mac Namara, détective privé d’origine irlandaise, misogyne notoire, imbu de sa personne. Son épitaphe sera a coup sur : « il ne manque a personne »

Introduction


J’ai entendu parlé du docteur psychiatre Aldous Brewer. Certains articles de journaux disent qu’il étudie le « partage de la conscience collective »: le fait que certains individus puissent détenir des savoirs anciens , vestiges de vies antérieures dont ils partagent inconsciemment la mémoire. Par l’usage de drogues et de thérapies particulières il est possible selon le Dr Brewer d’accéder à ses savoirs anciens, savoirs parfois occultes et intrigants.
Membre de la fameuse SAPP « Société Américaine Pour la Psychologie », les articles écrits par le Dr Brewer ont souvent été décriés et mal accueillis par la communauté scientifique.

Le Dr Brewer a joint son ami et confrère médecin Ron Baker pour l’inviter pendant cinq jours, à venir le voir sur l’île de North Island, afin de partager et discuter avec lui de ses nouvelles et incroyables découvertes. North Island est une petite île loin des côtes américaines. Le Dr Brewer y dirige un sanatorium et mène ses études sur le partage de la conscience collective sur des patients richissimes désireux d’un endroit discret pour être soigné à l’abris des journalistes.

Les participants au voyage


Ron Baker, médecin émérite, fait parti tout comme moi de la Société Pour L’Exploration De L’Inexpliqué, un regroupement de personnes enquêtant sur divers phénomènes étranges survenants aux quatre coins du monde, enquêtes bien souvent dangereuse , voire mortelles.

Voyant dans les études du Dr Brewer un sujet propre à intéresser la Société Pour L’Exploration de L’Inexpliqué, Ron invite quelques membres a participer aux voyages vers l’île de North Island.

C’est ainsi que six personnes entreprennent le voyage:


Ron Baker , un excellent médecin, l’ami du Dr Brewer

Ed Ward, un policier un peu rustre mais fiable et efficace, nous avions souvent travaillé ensemble

Peter Mac Namara, moi même, detective privé, la certitude de mener toute enquête a son terme

La société a malheureusement ouvert ses portes aux femmes depuis quelques années. L’efficacité des enquêtes s’en ressent bien sur et la mortalité des membres a augmenté: n’est pas compétent qui veut. Il faut espérer que rien de grave n'arrivera sur North Island sinon c’est l’échec assuré. Nous accompagnent ainsi :

Rose Croft, la secrétaire trentenaire d’un archéologue

Louise Miller, une assistante de pharmacien

Arya Parker, une jeune écervelée issue d’une famille aisée qui aime vivre démunie dans la rue

Melle Croft et Melle Miller prétendent être Archéologue et Pharmacienne et il est inutile de chercher à les contredire. Tout esprit lucide sait néanmoins qu’elles ne peuvent être que secrétaire et assistante dans des métiers inaccessibles à leur manque de discernement.
Arya aime faire les poches de tout le monde. Ed Ward et moi même lui avions évité la prison plusieurs fois. Elle manque de repères. Je ne désespère pas de la voir grandir, retourner vers sa famille, faire un bon mariage et élever de beaux enfants. Le voyage la fera peut être murir un peu.

Le voyage


Ebenezer Waite est un octogénaire en pleine forme. C’est lui qui nous mène sur l’ïle de North Island. Pendant les quelques heures du voyages les femmes papotent bronzage et plages. Ebenezer travaille comme homme a tout faire pour le dr Brewer depuis une trentaine d’années. Il a remarque que les familles des patients du sanatorium sentent souvent le poisson, ou une odeur de marée tout du moins. Curieux.
Arya me vole mon revolver...Comme d’habitude...soupirs...

L’île de North Island, l’île des fous


Tuiles sur tuiles. Comme cela suffit pas de devoir supporter trois têtes de linottes gouvernées par leurs humeurs et dénuées de toutes capacités de reflexions...

Une tempête se lève. Ebenezer a juste le temps de nous faire descendre sur l’île. Nous apprendrons plus tard que son bateau est à la dérive au large des côtes. Lui même peut être déjà mort...

Rien ne va plus au sanatorium. Putain de journée. Et toute ces femmes qui me regardent en se demandant laquelle va me trancher la gorge durant mon sommeil. Comme si je ne vois pas clair dans leur jeu. Toutes de mèche. Heureusement je reste lucide et saint d’esprit. Va falloir la jouer serré pour s'en sortir.

Etat des lieux :

le staff médical

Aldous Brewer mort:

démembré, décapité, il a barricadé sa fenêtre pour sans doute se protéger d’un agresseur. Ca semble avoir été efficace... Dans son bureau quelques lettres nous permettant de comprendre qu’il n’y a que des fous sur cette foutue île, que cela soit le personnel ou les patients. Un livre ésotérique parle d’Egypte ancienne, de créatures de la nuit , de pierres sacrées et de rituels pour s’en protéger. Foutu mal de crâne depuis que j’ai lu ce truc malsain a souhait. Toutes ces femmes qui ne font que m’agresser alors que je fais tout pour les protéger n’arrangent rien a l’affaire. Je ne les supporte plus...

Catherine Ames, infirmière, morte : un ciseau dans l’oeil, dans le salon. Pas de signe d’effraction : le salon est fermé depuis le matin, deux jeu de clefs, l’un en permanence sur Brewer l’autre remis régulièrement dans un pot dans la salle a manger. Blanche l'a en sa possession au moment de la découverte du corps.

Charles Johnson second infirmier : introuvable. Des lettres nous indiquent qu’il est doué d’une force prodigieuse et tout aussi cinglé que les autres. Tout porte à croire qu’il est a l’origine des meurtres et qu’il a réveillé un mal ancien. Seul d’antiques rituels vont nous sortir de là, rituel peut être détenu dans la mémoire d’une des patientes du sanatorium... Enfin c’est la théorie la plus optimiste. Peut être que quelques choses d’endormi s’est réveillé et qu’il n’y a déjà plus d’espoir. Nous sommes tous condamné à périr un a un des mains d’un fou ou d’une monstruosité sorti tout droit de l’incarnation d’un cauchemar éveillé. J’y crois pas de me voir écrire cela! allez reprend toi, t’es un Mac Namara! Si on doit tous crever je me promet d’être galant: les femmes d’abord... J’en rigole...Je crois que je perd la boule...

Ebenezer Waite: homme a tout faire. Il dérive sur son bateau. Peut être mort aussi. Il a une maison a l’extérieur du sanatorium. Nous ne l’avons pas encore visité.

Une servante ? : pas encore aperçue. Morte peut être aussi ou bien réfugiée dans sa maison a l’extérieur du sanatorium. Faudra aller y jeter un coup d’oeil.


Les patients

plus des cobayes que des gens issus de familles riches...

Blanche Richmond :

elle nous a accueilli. Timbrée, croit qu’on est venu sur des chevaux... Dit qu’on l’emploi comme infirmière. A besoin de ses médocs toutes les quatre heures pour pas disjoncter et surtout pour qu’elle cesse de parler inutilement comme une pie. Avec une assistante pharmacienne qui sait pas lire les étiquettes c’est pas gagné. Heureusement il y a les compétences de Ron.

Darlène : amnésie totale.

Un écrit du feu Bower dit d’elle qu’elle possède la mémoire de 27 autres vie dont une ancienne prêtresse égyptienne qui avait su vaincre en son temps les démons des ténèbres. Ron a essayé de l’hypnotiser l’histoire que cette prêtresse nous aide mais dans la loterie au 27 numéros il est tombé sur une fillette de 5 ans. Putain de gonzesse, toutes les mêmes : jamais là quand on a besoin d’elles. Je l’ai interrogé une fois mais inutile de me le redemander. Je hais cette Darlène. Fait parti des trois patients « lourds » qui dorment normalement au sous sol.

Henry Barber :

un gars efféminé, interné par sa famille a cause de son homosexualité, qui roupille dans sa chambre. Il a besoin de ses médocs régulièrement. Si toutes les femmes pouvaient dormir comme lui, quelle paix cela serait!

Colonel Grandall Billings : un nonagénaire en chaise roulante, sénile, immobile face à la fenêtre de sa chambre.

Mrs Cecil (Carla) Randolph : alcoolique délirante dans le dénie de sa consommation addictive. Un danger ambulant. A anesthésier aux médocs.

Allen Harding :

pas encore trouvé. Cela doit être le cinglé au sous sol qui fait couiner le fauteuil a bascule. Des lettres parlent aussi de lui. Va falloir aller lui causer. Un ancien médecin confrère de Brewer je crois.

Leonard Hawkins :

avec Allen et Darlène, le troisième cinglé « lourd » résidant au sous sol. Il a agressé Louise Miller a notre arrivée. Il hait sa femme qui l’a fait interné et par extension toutes les femmes. Pauv’ gars, faudra que je lui parle de tolérance pour lui donner l’exemple. Blanche dit qu’elle l’a couché dans sa chambre au sous sol et lui a donné ses somnifères. Faudrait vérifier.


Extérieur du sanatorium


Il y a quatre petites bâtisses a l’extérieur et proches du sanatorium

-la maison d' Ebenezer Waite non encore visitée

-la maison d’une servante, laquelle demeure introuvable et peut être est elle tout simplement recroquevillé sur elle même dans un coin de sa maison.

-un atelier servant aussi de réserve

-le générateur d’électricité: une panne de courant a eu lieu. Ed et Rose sont allé réparé le générateur. Rose s’est cassé les ongles mais Ed a assuré.


Plus loin, vers le nord de l’île

-Un ornithologue nommé Shelly doit être quelque part ou bien il est mort lui aussi...

-Le phare

, le putain de phare...

Rose a eu l’idée lumineuse d’aller allumer le phare. Avec tous ces écrits parlant de créatures de la nuit craignant la lumière de Râ, le dieu solaire, elle trouvait que c’était une bonne idée. J’avoue que je pensais que c’était aussi une bonne idée mais j’en conviendrai pas face a elle. Toutes stupides de toute façon. Ed Ward et Arya l’ont accompagné. Ils sont tombés sur une créature monstrueuse logeant domicile au sommet du phare. Arya est morte , séparée en deux morceaux par la créature comme deux moitiés d’un sucre avant de prendre le café. Pour le coup elle du murir a vitesse accélérée la gamine.


On n’est plus que quatre: Ron le médecin, Ed Ward le policier, Moi-même, et les deux filles Louise et Rose que je compte pour un par générosité.

On est tous épuisé. Va falloir dormir... Avec ce monstre au dessus du phare et toutes ces femmes complotant a notre perte c’est pas gagné.

Heureusement je reste clairvoyant, la dinguerie c’est pas pour moi, c'est un truc de bonne femme !
avatar
Mafgam
connaisseurs
connaisseurs

Messages : 290
Date d'inscription : 11/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: North Island (Cthulhu) Résumé de la première partie ! :)

Message par Mafgam le Mer 11 Avr - 23:02

Il me paraissait si epic ce scenario, qu'il fallait que je le recopie ici. Bientôt la deuxième partie !!! Smile 8 mois après ! mais bon, on connait la fin Very Happy
avatar
Mafgam
connaisseurs
connaisseurs

Messages : 290
Date d'inscription : 11/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum